Messages - Nao/Gilles

Pages: 1 ... 425 426 [427]
6391
Naologismes / It's official...
« on: 3 November 2004 à 8h34 »
51% des Américains sont des cons. Voir du côté des états ruraux. J'avais failli croire que c'était un cliché. Vivement les guerres en Iran et en Corée du Nord ! Au moins, c'est les journalistes qui vont pas chômer...

6392
Naologismes / Plus forte que les Indestructibles...
« on: 2 November 2004 à 15h45 »
"SCI FI Channel has given a green light for the production of a two-hour pilot Painkiller Jane, based on Joe Quesada and Jim Palmiotti's female-centered superhero comic."

Pour information, un painkiller, en anglais c'est un calmant... D'où la conclusion d'une facilité désarmante : je ne pensais pas qu'un jour on ferait de Jeanne Calment une super-héroïne ! ;-)

6393
Naologismes / Dans la série "ça n'intéresse personne"
« on: 31 October 2004 à 11h17 »
Je viens de réaliser que la série "Kinnikuman ni-sei" ("Muscleman 2ème du nom") peut difficilement être traduite par "Muscleman 2", dans la mesure où il existe une autre série, dirigée en 1991 par le réalisateur de la première série, Takeshi Shirato, et qui s'appelle "Kinnikuman Kinnikusei-ôi sôdatsu-hen", autrement dit "Muscleman : chapitre de la compétition pour la couronne du roi de la planète Muscle". Oui, je sais, c'est un titre de merde, mais des fois les Japonais aiment bien les titres de merde. Bref, c'est plutôt ça Muscleman 2. Et comme je l'ai dit, ça n'intéresse personne, donc je continuerai à parler de Muscleman 3 en disant Muscleman 2, si jamais j'ai l'occasion d'en reparler un jour :p

6394
Naologismes / Surtout que ce n'est pas ton cas ! (© Shaina)
« on: 30 October 2004 à 13h47 »
Moi je dis... Rinkake, c'est bien ! ;)(Et puis comme ça je teste la fonction image ^^)

6395
Tenez, allez jeter un oeil à cette URL de ma part.

C'est un post de MSZ, alias Jun-ichi Takeda, "le" plus grand connaisseur français sur Gundam, et je pèse mes mots... Déjà en 1994 quand je faisais dans Namida mon dossier d'une trentaine de pages sur la saga pour essayer de la faire découvrir, il le parcourait et rejetait fièrement le fanzine à mes pieds, criant fièrement, "Holà manant ! Qu'est-ce que c'est que ce ramassis de niaiseries !"

Bon, j'exagère un peu, mais c'est vrai qu'à cette lointaine époque il m'avait balancé un assez long mail répertoriant toutes les petites erreurs commises par ma personne (et tellement spécifiques que je crois que je n'ai regardé que d'un oeil distrait - mais impressionné - sa liste de doléances ^^). Enfin bon, il ne peut pas me donner de leçons, son propre dossier dans Animeland 8 était incompréhensible au commun des mortels, et c'était d'ailleurs ce qui m'avait poussé à faire mon propre dossier, plus "didactique"... ;-)

Toujours est-il que cette amusante anecdote sur notre confrontation de nos connaissances sur l'univers Gundam (pas tant sur nos connaissances (c'est lui qui me bat à plate couture) que sur notre façon d'en parler), résume finalement assez bien la façon dont nous nous sommes fréquentés par la suite. Même si je ne l'ai rencontré qu'à deux reprises à l'époque des "dinosaures" (avant 1995, quoi...), et plus jamais depuis (pour des raisons qui me dépassent aussi ;)), il fait tout de même partie du cercle fermé des Cynéens "intronisés" (ah, on me signale dans mon oreillette que ça n'est pas une secte, finalement...), parce que bon, l'air de rien, ce garçon a très bon goût : en matière de Gundam il vénère Zeta et Victory (non, vraiment, impeccable), et il adore également Saint Seiya. Dans le Jun, tout est bon.

Bref, le roi des digressions que je suis voulait simplement, et avec concision (c'est un peu trop tard là...), vous signaler qu'il y a heureusement en ce moment d'autres tarés comme moi dont la passion les pousse dans le feu de l'action contre les méchants fansubbers qui traduisent n'importe comment. (Oui, bon, OK, pour traduire du Gundam, au discours nettement mécha-politisé et donc très technique, bien qu'en deçà quand même d'un Shirow de bas étage, je ne suis pas sûr que j'aurais moi-même fait mieux... Mais bon, mes parents à moi avaient eu le mauvais goût de naître français, ce qui dès le départ me causa un profond émoi quand, à l'âge de 2 ans et demi, je constatai qu'ils essayaient de m'enseigner non pas la Pure Langue Japonaise, mais cet étrange ramassis de mots qu'est le français...)

(J'ouvre ici une parenthèse pour préciser que la parenthèse précédente n'est issue que d'une vague tentative de faire de l'humour, ayant pour ma part le plus profond respect pour cette merveilleuse langue française qui permet d'employer des mots aussi complexes et quasi-intraduisibles en japonais que "Anticonstitutionnellement", "hétérogénéité" et "bite-couille-poil". Repos.)

Bref, notre ami Jun s'est fendu d'un post fendard, et m'a réchauffé le coeur en me rappelant que je n'étais pas le seul à essayer d'éduquer modestement les non-Japonisants. Je me dois de préciser "modestement" parce que pour la plupart des gens, quand on essaie de les éduquer, c'est qu'on insinue qu'on leur est supérieur, ce à quoi je réponds qu'il faut être débile pour penser ça, mais sans bien sûr insinuer qu'ils soient plus débiles que moi, quoique...

Visiblement, ce soir je ne suis pas apte à écrire sans digresser constamment, donc je vais me la fermer et aller plutôt travailler sur des choses plus sérieuses.

Un petit message à Jun, quand même : ça te dirait de relire mon ch'tit script du Tenkai et de me dire ce que tu en penses ? Non, parce que depuis le temps je n'ai toujours pas eu le temps de me regarder le film avec, je suis sûr que tu pourras ainsi y trouver une dizaine d'erreurs lamentables et ainsi te gausser bruyamment de ma personne, m'incitant dès lors à poster une nouvelle missive à ton sujet sur ce blog destinée cette fois à décrédibiliser totalement ton action et tes compétences, ce qui ne manquera pas de poser avec pertinence l'éternelle question sur l'influence des média sur les esprits distraits qui lisent un avis et le prennent pour argent comptant.

C'est fou ce que je tape vite sur mon clavier. Je n'ai même pas le temps de me demander si je raconte des conneries ou pas :) Pratique, non ? ;)

6396
Naologismes / Il était payé, Hercule ?
« on: 24 October 2004 à 20h11 »
Dans la vie, il y a des mécaniques qui reviennent régulièrement. En schématisant grossièrement, j'ai remarqué un défaut inhérent au fait d'être consciencieux dans son travail.

Ca n'a rien d'une découverte extraordinaire, mais bon, quand j'y repense ça m'angoisse un peu.

J'ai lancé mon jeu de Mahjongg en 1997. Six ans plus tard, il était toujours régulièrement mis à jour... Pourquoi ? Pour faire des sous-sous ? Non, pas vraiment. Je crois qu'intérieurement, j'étais trop honteux du côté "non fini" du logiciel. Pourtant, un oeil non averti aurait vu dans n'importe quelle version un degré de finition exemplaire (enfin, c'est souvent ce qu'on m'a dit, quoi...), mais quand j'ajoute quelque chose, ça finit toujours par faire merder autre chose, et ça finit par devenir un cercle vicieux : corriger des problèmes et en créer d'autres par la même occasion... Oui, là c'est plutôt un travail pour Sisyphe, pas pour Hercule, c'est vrai. N'empêche que j'angoisse à l'idée que mon jeu est en version "beta" depuis plus de six mois, mais il a pourtant rarement été aussi "fini"... Il ne manque que quelques "grossiers" éléments à terminer.

Attendez, c'est pas fini.
En décembre 2002 je lance la première version de mon blog... Que je décide d'améliorer, histoire de. Et puis en avril 2003, je me dis que ça serait bien d'en faire un site avec Arion... Et je me dis aussi que ça ne me prendrait pas plus d'un mois pour faire un truc potable. Sauf que quand vous avez passé un mois dessus et que le résultat est tout juste regardable, vous n'avez pas envie de présenter ça aux lecteurs, quoi... Alors vous vous mettez à l'améliorer. Six mois (!) plus tard, j'ai enfin sorti le site... Que je ne cesse d'améliorer depuis (hint : encyclo :p). Mais quand je regarde cet été 2003 que j'ai passé à programmer un site pour qu'il soit dans les moindres recoins ce que j'espérais en voir, je me dis que soit je suis complètement fou, soit totalement stupide d'avoir passé six mois de ma vie dans un projet qui finalement rend mon site juste un peu meilleur que la moyenne... Pourquoi ça ? Simplement à cause du danger du perfectionnisme...

Je pensais être sorti de cette boucle au début de cette année... Je me suis même remis au travail sur mon jeu, donc. En essayant de garder les pieds sur terre... Et puis là, tout d'un coup, un jour où je n'avais rien de mieux à faire, je me dis, "et si je rendais mon site pro un peu plus vivant ?"... Et voilà, avec cette idée idiote, je suis parti sans m'en rendre compte pour une année de galère supplémentaire, un travail d'Hercule de plus... De mars à octobre, je n'ai pas cessé de travailler sur ce machin dont je suis (malheureusement) beaucoup moins satisfait que de Cyna. Et ce n'est pas encore fini...

J'ai découvert encore aujourd'hui que j'allais devoir faire des changements en profondeur sur le système de news. Je voulais faire un système de cache des pages qui me permettrait d'atteindre des vitesses dignes de pages statiques, et j'ai réalisé le mois dernier que dans le cadre de l'utilisation que je voulais faire du site, c'était un aspect irréalisable. Du coup, exit le système de cache, et exit la raison pour laquelle j'avais employé dès le départ tel système de template... J'aurais perdu moins de temps en travaillant avec le même système que pour Cyna (SPIP), en fin de compte. Mais là encore, je n'aurais de toute façon pas été satisfait : je voulais un site entièrement multilingue, dont toute l'interface était traduite d'un clic... Avec toutes ces ambitions stupides, qui se sont collées les unes sur les autres au fil du temps et de l'ennui, j'en arrive à quelque chose d'assez monstrueux, que j'ai du mal à entretenir, et qui n'est pas la moitié de ce que j'avais ambitionné au départ.

Bref, me voilà de nouveau dans une sorte d'impasse indécise. Quand je vois le bout du tunnel, quelques minutes après c'est le mur du fond qui décide de refaire son apparition... Et on continue comme ça, avec une nouvelle étape chaque semaine. J'avais pensé que le mois d'août, pendant lequel ma copine était partie au Vietnam avec sa tante, me suffirait pour tout terminer. Tu parles ! J'ai juste à peine eu le temps d'implémenter le système multilingue... Après 8 ans d'activité de création web et de programmation pro, on aurait pu penser que j'aurais été plus douer pour estimer le temps nécessaire pour rendre un travail, non ? Il faut dire qu'à l'époque, j'avais beaucoup plus de libertés et de temps libre qu'aujourd'hui, alors que maintenant je dois me partager entre des tas de choses qui font partie de la "vraie vie"...

N'empêche qu'à ce rythme, le site ne sera terminé qu'en 2005, et j'aurai déjà en tête une idée stupide qui va malheureusement m'occuper toute l'année...

Parfois, j'ai envie de tout lâcher et de juste dire, "voilà, je vais rendre un travail de merde !"...

En fait, je crois que j'aurais pu baser mon nouveau site sur Invision Board. Ce système de forum est beaucoup plus rapide que le futur forum de Kyodai.com, beaucoup plus flexible également, et bien plus convivial. J'aurais tout simplement greffé des pages PHP supplémentaires au code de base du forum, pour en faire les pages principales du site, j'aurais ajouté du code pour manipuler à ma façon l'utilisation qui est faite des comptes utilisateur, et j'aurais ajouté quelques plugins pour faire des sondages et compagnie...

Voilà. La seule chose que je n'aurais pas eue (et encore, je ne suis pas sûr que ça ne soit PAS faisable), c'est le système multilingue. MAIS j'aurais eu le reste... Et beaucoup plus vite.

C'est ça que je ne veux pas m'avouer. Le fait que pour tout travail herculéen que j'ai accompli, il y avait toujours une voie plus rapide, plus simple et peut-être tout simplement meilleure. Mais baisser les bras et faire ce que j'ai envie de faire, c'est également balancer à la poubelle six mois de travail acharné. Je ne sais pas pour vous, mais moi je n'ai jamais été très amateur de ce genre d'idée... Perdre 0,5 à 1% de sa vie, comme ça, la jeter par la fenêtre... Juste parce qu'on n'a pas eu assez de jugeotte à un moment donné.

Il y a des moments, c'est moi qui j'aimerais jeter par la fenêtre. Mais je ne suis pas assez haut pour que ça arrange les choses... ;)

6397
Naologismes / Les Simpson, c'était mieux avant...
« on: 23 October 2004 à 13h12 »
Bon allez, faut bien remplir les autres catégories du blog, nan ? Et parler d'autre chose que de Saint Seiya, pour changer... Bon, je viens de voir que Canal+ a changé l'heure de diffusion des Simpson. Maintenant c'est de nouveau le soir, comme au bon vieux temps... Y'a 2 ans, je me serais dit, chouette, comme je regarde les Guignols la semaine, je n'oublierai plus de voir les Simpson le samedi. Tu parles.

L'esprit Canal et tout ça, c'est un peu terminé-daté depuis pas mal d'années (déjà avant le départ de Lescure...), et bon, c'est comme ça, maintenant je ne regarde presque plus que France 5 et arte, c'est pour dire... (Au moins ma redevance sert à quelque chose...)

Bref, je n'ai pas regardé les Guignols depuis des semaines et je ne m'en porte pas plus mal. Du coup, c'est un coup à l'eau pour les Simpson. Surtout que bon... Je peux le dire ? Comment ça tout le monde le sait ? Bon, ben les Simpson, ça fait au moins cinq ans que c'est de la merde... Une saison 10 médiocre, une saison 11 abominable (oh mon dieu, l'épisode où Homer va en Afrique, là... Brr), une saison 12 rattrapée uniquement par un épisode (énième parodie de Cours Lola Cours et Rashômon, mais c'était sympa de les mélanger), et les suivantes, ouhlàlà... Tellement soporifiques et ridicules que je ne regarde plus la série que quand je tombe dessus absolument par hasard. Et encore, s'il n'y a rien de mieux ailleurs...

C'est triste d'en arriver là parce qu'elle a eu une belle époque, cette fichue série.

Et c'est là que j'en viens au titre de cette missive. En effet, pour la plupart des gens, et pour moi avant, les meilleures saisons, c'étaient les 4 à 6, dans ces eaux-là... Mais bon voilà, j'ai les 4 premières en DVD, et je suis tombé de haut. La saison 4 est à chier. Excusez-moi, elle est regardable, c'est autrement meilleur que les dernières, là, qui ne méritent même pas le nom de Simpsoneries... Mais tout le monde dit que les premières saisons ont "du mal à se trouver", alors que c'est là qu'on trouve toutes les bonnes idées de la série ! Les saisons suivantes ne font que les exploiter jusqu'à la moëlle...

De plus, la saison 1, unanimement critiquée pour la qualité médiocre de son graphisme, a quelque chose que les autres n'ont pas : une âme. La plupart de ses épisodes ont du coeur. On y voit une famille dysfonctionnelle mais qui s'aime, et qui se le prouve. Je ne dis pas que ce n'est pas le cas dans la suite de la série... Mais tout simplement, c'est montré beaucoup plus rarement. La saison 3 a ses bons moments aussi. Mais la 4... Non, définitivement non. On ne pourra jamais me faire dire qu'elle est bonne. Au contraire. C'est la première saison où je vois apparaître des scénarios "exagérés" qui profitent de la stupidité d'Homer et qui sont totalement irréalisables dans la réalité... Ce n'est plus de la satire, mais simplement de la parodie.

Et la parodie, pour que ça soit bon, il faut que ça rende hommage à l'original. Que ça montre que les auteurs l'aiment. Il ne suffit pas de faire un "Homer au pays de tel film".

Voilà, il me fallait faire un jour cette critique un peu à contre-courant ;)

6398
Naologismes / Je m'voyais déjà en haut de la page...
« on: 17 October 2004 à 17h35 »
Je viens de me rendre compte que ça fait exactement dix ans (bon OK, à un mois près... C'était fin 94, quoi) que j'ai commencé mon premier boulot payé, journaliste chez Okaz. Ca me fait tout bizarre... Ca se fête, non ?

...Bon, OK, je suis pas spécialement fêtard comme garçon... Donc j'aurai juste une pensée pour cette merveilleuse époque et on en reste là :) Je vais vous parler un peu de ma vision de cette période, elle vous intéressera peut-être.

Peu après j'avais commencé mes premiers travaux de traduction professionnelle. Par contre je ne sais plus si j'ai d'abord traduit le manga d'AD Police pour Samouraï, ou la vidéo de MAPS pour Kaze Animation. Je pencherais pour MAPS. C'était tellement mal payé (une cassette vidéo !!!) qu'il était clair que j'étais désespéré de commencer dans ce merveilleux milieu... ;)

Oui, je dis ça sur un ton ironique... J'en ai connu, des milieux professionnels, mais celui de la traduction de mangas et vidéos au milieu des années 90, c'était vraiment le pire, quelque part. La plupart des éditeurs sortaient de l'érotique (alors que maintenant ils en auraient honte, ce qui est quand même signe d'une évolution positive depuis la fin de cette vague-là en 1997), et se fichaient pas mal des réactions des lecteurs ou téléspectateurs. J'ai eu des relations avec bon nombre d'éditeurs (Kaze, Samourai, Katsumi, J'ai Lu, Kaze, Eva, ..) et aucun n'a fait signe du moindre professionnalisme. C'en était exaspérant. C'est d'ailleurs une des raisons qui m'ont poussé à quitter le milieu en 1997.

Honnêtement, je ne regrette rien, et surtout pas le fait de m'être mis à la retraite. Je ne garde que les bons moments, mais quand je me souviens comment je traduisais à la chaîne pour des miettes, je préfère autant ne plus y repenser. Aujourd'hui, les traducteurs ont des luxes que ne leur permettaient pas les éditeurs à l'époque : ils ne sont pas payés au noir (donc ils ont des droits), ils touchent 5 fois plus que ce que je gagnais pour un travail équivalent, ils peuvent prendre une semaine voire un mois pour traduire une BD (exemple typique chez moi : Samouraï m'envoie 3 mangas, je dois les renvoyer traduits, un par jour, dès le lendemain...), on ne leur donne pas que de la bouillie infâme à traduire (les bons titres que j'ai eu l'occasion de traduire se comptent sur les doigts de la main... Et, non, je n'y inclue pas Fûma no Kojirô :p), ils ont parfois un droit de regard sur l'adaptation... Vous savez, toutes ces petites choses qui montrent qu'un éditeur vous respecte.

Non, à vrai dire, le plus grand plaisir que j'aurai tiré de ces expériences, c'est de savoir que je ne veux pas les renouveler dans de telles conditions. Comme je me plais à le dire, je préfère travailler gracieusement pour un produit que j'aime (le Tenkai) plutôt qu'être grassement payé pour traduire du caca d'oie. J'ai d'ailleurs longtemps chéri l'idée de m'auto-financer et de devenir éditeur de mangas, en sortant quelques perles encore inconnues en France, telles que Fu-ta-ri, To-y, etc. Mais bon, la plupart des oeuvres que je voulais traduire à l'époque (Hi no tori ou Shirahime shô, par exemple) ont fini par être éditées, donc je n'ai jamais eu de raisons de m'y mettre sérieusement :)

Reste mon boulot de journaliste, enfin, pigiste plus exactement (le métier de la majorité des journalistes "de genre"), pour lequel je n'ai jamais vraiment eu à me plaindre... Presse Eco (Okaz/Yoko) était une petite structure, mais formée uniquement de passionnés, et qui ne se résolvait parfois au commercialisme que pour pouvoir survivre et continuer à faire le magazine qu'elle voulait. Malheureusement, ça ne nourrit pas un homme et la société a fait les frais d'un rachat par Pressimage en 1997. Yoko est devenu Top Manga, il me semble. Je ne me sentais plus dans cet esprit-là. J'ai toujours préféré les petites boîtes. Je suis parti de l'équipe après le premier numéro.

Au final, je ne garde qu'un seul et unique mauvais souvenir de cette aventure : le "sponsoring" de la vidéo érotique "Mademoiselle Météo" par YOKO. Conflit d'intérêt qui n'a pas vraiment ému qui que ce soit : j'étais le traducteur de Météo, j'ai détesté faire ce travail (dans des conditions déplorables qui plus est), j'ai quitté Kaze à la suite de ce travail que je n'ai même pas signé de mon vrai nom (je n'ai jamais vu la vidéo finale, mais ça m'étonnerait qu'ils m'aient crédité "Félix le chat" comme je l'avais demandé :p). Evidemment, YOKO avait (c'était un cas unique je crois) son logo sur la vidéo, et le rédac-chef m'a demandé de faire un article sur le produit... Article que j'ai écrit sans me faire prier : moitié résumé, moitié descente en flammes. Au final, seule la première partie de l'article a paru. Je me souviens qu'à l'époque, j'ai vraiment songé à quitter l'équipe pour ce sale coup. Mais bon, c'est la seule et unique fois où j'ai été censuré. Je crois que c'était simplement l'exception qui confirmait la règle.

Dix ans plus tard, que reste-t-il de cette dream team ? Je n'ai malheureusement pas eu de contact avec ses membres depuis cette lointaine époque, mais j'ai toujours essayé de me tenir au courant de leurs activités.

- Pierre Faviez, chef de la rubrique manga, est parti chez AB Production, où il est, si je me souviens bien, devenu directeur de la programmation pour la chaîne Mangas. Un bon parcours :) Il écrit parfois aussi dans Animeland (notamment une très bonne série de rétrospective sur la diffusion d'animation à la télévision française).
- Jean-Paul Jennequin est toujours dans le milieu de l'édition. Je l'ai aperçu comme responsable sur la publication des comics des Simpson, dessinateur indépendant pour divers fanzines de qualité, chroniqueur dans plusieurs revues (je n'ai plus les détails en tête), et plus récemment sur Yéti.
- Olivier Aichelbaum, rédacteur occasionnel, a créé depuis le fameux Virus Informatique et ses déclinaisons (Puces Informatiques, Pirates Magazine, etc). Christophe Goffette était plus régulier dans Yoko, et depuis il a créé le meilleur magazine français sur le cinéma : Brazil (remplacé à mon grand regret depuis ce mois-ci par la revue Crossroads, que je n'ai toujours pas trouvée en kiosques). Fan de Terry Gilliam et d'Albert Dupontel, je me demande comment j'ai pu faire pour ne jamais avoir de contact avec lui. Pour l'anecdote, il a tenté de draguer récemment l'amie d'enfance de ma copine ;-) Il faut croire que dans un milieu spécifique, aussi large soit-il, tout le monde se connaît ;)
- Rosa, Rosa... Où es-tu ? Je n'ai jamais plus entendu parler d'elle :(
- Jean-Michel Berté, le rédacteur-en-chef et patron de l'équipe, était déjà une de mes idoles quand j'ai commencé à travailler pour lui. C'était lui qui avait créé et dirigé le magazine MSX News (dont j'ai encore un numéro !) puis le mythique Micro News, où oeuvrait le génial dessinateur Paul Carali. On y croisait aussi parfois Marc Lacombe (les éternels ennemis Doc ST et Prof Amiga, qui s'en souvient ? Moi je tenais pour Doc ST, même si secrètement j'aurais bien voulu avoir un Amiga en prime...). Oui, c'est bien notre fameux Marcus national. Ahh, belle équipe que voilà... Bon, où en étais-je ? Ah oui, JMB... Après la fin de Yoko, je sais qu'il a continué à sortir sa revue érotique Geisha (pour laquelle j'ai dû écrire un article à tout casser, et je n'en suis pas très fier...), que je n'ai jamais achetée parce que je la trouvais vraiment trop raccoleuse. Difficile de suivre son actualité comme ça. Je crois que Top Manga n'a pas duré plus de deux ou trois numéros. Récemment, j'ai enfin réussi à retrouver sa trace : il a créé une nouvelle revue de bandes dessinées, Yéti, dans laquelle on retrouve également Jean-Paul, comme indiqué plus haut. Il y a quelques bons titres à l'intérieur, et puis ça me fait plaisir de voir l'équipe travailler sur un magazine généraliste, à une époque où moi-même je me suis ouvert à tous les courants de bande dessinée sans distinction particulière.

Il y a une adresse e-mail, dans le magazine...


*Je suis trop timide pour y laisser un petit bonjour*

6399
Naologismes / Oh mon rien !
« on: 14 October 2004 à 8h56 »
Hmm, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas renseigné sur Wonderfalls... Excellente petite série couillue et originale dont l'annulation de la diffusion aux USA m'avait pas mal miné à l'époque (c'était la première fois, je crois, que j'essayais de suivre une série dès le début de sa diffusion originale). Je vois qu'il y a des nouvelles dessus...

Déjà, elle va sortir en DVD, le 18 janvier prochain. Ca c'est quand même la meilleure annonce... Qui date un peu, mais bon :p Par contre je n'ai pas pu trouver l'annonce ou pas de sous-titres français (ou même seulement anglais) dans ces DVD. Si quelqu'un a trouvé, merci de m'en faire profiter... :)
J'ai également trouvé une information amusante selon laquelle l'actrice principale, Caroline Dhavernas (une Québécoise bilingue) a réussi à "convaincre" M6 de la laisser doubler son propre rôle pour la version française. Ca donne du coup : "Pendant deux semaines cet été, Caroline Dhavernas a travaillé à Paris pour refaire les voix de son personnage, qui parle maintenant avec un petit accent pointu." (source)
Bon, c'est de la VF et en plus c'est M6, il faudra me payer pour regarder ça, mais je serais curieux de voir le résultat pour l'héroïne, en tout cas.
Avec la chance que j'ai, la série est déjà passée sur M6, mais j'imagine que non :p

Personnellement, j'adore ça : "Selon elle, le côté «edgy» de la série a été adouci en raison du doublage. En anglais, Jaye dit souvent «ass» et «shit». En français, elle n'avait pas le droit de prononcer «merde», «putain» ou «Oh mon dieu», afin de ne pas offenser les gens qui ne croient pas en Dieu, remarque-t-elle."

Voilà. Je ne crois ni en Dieu ni en rien d'ailleurs, et c'est vrai que je suis régulièrement choqué par les "Oh mon Dieu" qui me viennent de tous les sens.
Non, c'est vraiment n'importe quoi... Sérieusement, quelqu'un ici a-t-il déjà été troublé par cette expression ?! C'est la première fois que j'entends parler de ça de ma vie...

Bref, les Américains nous prennent pour des gens faciles à offenser.
Moi, les références religieuses qui m'offensent réellement, c'est les Polonais qui, sous prétexte qu'ils ont un Jean-Paul à leur compte, insistent pour que la constitution européenne ajoute une clause sur l'obligation d'une "unité religieuse" (comprendre : le christianisme, donc dehors les Turcs et les Bosniaques). Ce qui me choque, ce sont les USA et l'importance de leur "patriotisme". De leur "droit à une vie moderne et confortable". Mais surtout, parce que chacun ses problèmes après tout, de leur tendance à croire, non pas que le monde tourne autour de leur nombril (ça vient de leur patriotisme chauviniste, ça), mais de ne pas comprendre que justement, le monde entier ne profite pas du confort capitaliste américain, de son système économique magnifique (allez dire ça à Bush, ah ah), de sa protection médicale parfaite (Simpsons saison 4 : "juste derrière la plupart des pays d'Europe"), de ses émissions télé magnifiques (quoique... J'allais parler des Star'Ac et autres conneries, mais Tournez Manège, le Juste Prix, l'Académie des 9, La roue de la fortune... Mais les jeux télé à la con de ma jeunesse sont importés de là-bas), et généralement de leur mode de vie qui arrive à la fois à me fasciner et à me rebuter complètement.

Voilà ce qu'on peut reprocher à la "masse populaire" ricaine : non pas son chauvinisme ou je ne sais quoi, mais son ignorance. Ils ne peuvent pas concevoir l'idée que quelqu'un dans ce monde n'ait pas le même système de vie qu'eux, la même religion (majoritairement chrétienne-protestante), les mêmes habitudes quotidiennes, les mêmes billets de banque, la même langue (!), bref, que le monde entier ne soit pas une succursale des USA...

Pourquoi ça me dérange ? Hmm... Peut-être parce qu'à chaque fois que je parle à un Américain, je fais attention à "adapter" ma façon de parler et à "convertir" mes références culturelles, tandis que lui, en retour, n'ira jamais s'emmerder à penser qu'en France on ne capte pas leurs shows, qu'on ne parle pas tous couramment anglais, que nos "ruelles" ne font pas toutes 30 mètres de large (c'est toujours très impressionnant à voir en vrai, faut l'avouer !), enfin bref, qu'on est différents d'eux, qu'on s'en porte très bien, et qu'en prime on ne cherche pas à les convertir, eux, à notre mode de vie.

Voilà, c'est tout ça qui me choque...

Mais bon, rassurez-vous. Chez moi, quand quelque chose me choque, ça ne dure jamais plus d'une minute.
De quoi je parlais, déjà ?

6400
Naologismes / Naoki se rebiffe !
« on: 2 October 2004 à 22h41 »
Chalut. Je vous préviens tout de suite : je ne donnerai PAS ici de news sur Saint Seiya, pour ça il faut aller sur Cyna.net, c'est pas bien compliqué. Ca ne m'empêchera pas de parler de Saint Seiya bien sûr, mais n'y cherchez pas des infos croustillantes, quoi... Non, ce blog je le fais pour mon plaisir, et pour mes potes. Un point c'est tout.

Il y a près de deux ans maintenant, je montais en quelques minutes un site de news sur Saint Seiya Hadès avec les outils de Blogger.com, puis plus tard avec Nucleus. Je me suis pris au jeu du blog, et passais une partie de mon temps à parler de choses sans rapport avec Saint Seiya... Au bout d'un moment, j'ai constaté que la plupart des fans de Saint Seiya qui venaient sur mon blog se plaignaient (!) du fait que j'y parle parfois d'autre chose que de Saint Seiya.

Bon sang d'bois, je n'avais jamais dit nulle part que je ne ferais pas un "vrai" blog où je raconte tout ce que je veux... C'est d'ailleurs ce que je faisais, sauf qu'à l'époque j'étais obnubilé par Saint Seiya Hadès, alors bon, forcément, ça fausse l'idée... Toujours est-il que je me suis laissé faire, je ne sais même pas pourquoi, et que j'ai abandonné mon ch'tit blog quand j'ai intégré les news au nouveau site Cyna.net. Et voilà, un an plus tard je me rends à l'évidence : l'actualité Saint Seiya étant très faible (à part le film 5...), je n'ai plus beaucoup l'occasion de poster, alors que j'ai toujours des conneries à dire, et qu'il y a toujours des gens pour les lire. IL ME MANQUE, CE BLOG !

Alors voilà, c'est bien la première fois que je fais ça, mais je me paie l'immense plaisir de réinstaller ce bon vieux Nucleus, toujours aussi maniable et agréable à utiliser, je mets une nouvelle skin un peu au pif (je la modifierai au fil du temps, comme d'habitude), et je me lance.

Ca va, les règles sont bien posées ? Bon, ben je vais pouvoir me lâcher... Au prochain post, dans six mois quoi :) (Il faut bien se dérouiller ! ;))

Pages: 1 ... 425 426 [427]